Contrat avec l’état

« L’État proclame et respecte la liberté de l’enseignement et en garantit l’exercice aux établissements privés régulièrement ouverts ».

C’est ainsi que l’Enseignement privé primaire et secondaire scolarise quelques 2 122 600 élèves répartis dans 37.000 classes de la maternelle à la terminale en France et Outre-Mer.
Il correspond à un choix des parents : par conviction personnelle, pour une éducation plus traditionnelle mais aussi pour résoudre une crise scolaire, répondre à un problème passager ou encore échapper à la sectorisation (ce qui explique qu’un élève sur trois fréquente au moins une fois au cours de ses études l’enseignement privé).
Ainsi certains enfants entreront dès la maternelle dans le privé pour n’en sortir qu’à la fin de leurs études, car la diversité des écoles et des formations permet de suivre n’importe quelle cursus. D’autres n’y passeront que quelques années. Certains parents ne mettront qu’un de leurs enfants dans le privé, pour des raisons multiples…
On peut trouver dans les écoles privées un éventail d’enseignements propres à répondre aux besoins de chacun. Les établissements sous « contrat d’association » sont soumis aux règles et aux programmes de l’enseignement public en matière d’enseignement. Le contrat suppose qu’ils répondent à un « besoin scolaire reconnu ».